Le vison d'Europe au bord de l'extinction

January 2, 2020

Vison d'Europe (Mustela lutreola) à la Réserve Zoologique de Calviac © Melvin Toullec

 

Une répartition géographique inquiétante

 

Autrefois largement répandu, le vison européen (Mustela lutreola) a petit à petit vu ses effectifs baisser dangereusement. Sa population a chuté de 90% au cours du 20ème siècle. Il a disparu entièrement de l’Allemagne, de la Pologne, de la Finlande et de nombreux pays d’Europe centrale. 

Aujourd’hui, le vison européen n’est présent qu’au Sud-Ouest de la France, au Nord de l’Espagne, en Roumanie et en Ukraine. Il est possible qu’il y ait d’autres population principalement vers la Russie. On considère qu’en France il resterait moins 250 visons d’Europe. 

 

 Carte de répartition du vison européen selon l’UICN, en orange son aire actuelle, en rouge son ancien territoire et en gris de potentielles aires de présence. 

 

 

De nombreuses menaces potentielles

 

De nombreuses menaces pourraient exister. L’INPN a émis plusieurs hypothèses. Des études sont en cours mais pour le moment tout porterait à croire que toutes ces hypothèses sont réelles. 

L’introduction d’espèces invasives a augmenté la concurrence entre prédateurs. Le vison d’Amérique (Neovison vison), échappé des fermes à fourrure a peu à peu colonisé l’Europe. Son joli pelage en fait sa faiblesse. Au 20ème siècle le vison d’Europe a été exterminé pour sa fourrure. 

D’autres ont été massacrés pour avoir été confondus avec le putois (Mustela putorious) ou le ragondin (Myocastor coypus) qui est une espèce invasive. . 

La destruction de son habitat est un facteur déterminant de sa situation actuelle. Les zones humides sont impactées par l’urbanisation et la pollution. 50% des zones humides ont disparues en France, a publié le préfet Paul Bernard. Selon lui, les élus manqueraient de vision à long terme et de connaissances écologiques. 

Enfin dernière hypothèse, une nouvelle pathologie pourrait avoir un rôle dans la chute des populations de visons. Elle reste néanmoins à être vérifier et l’INPN recommande une étude à ce sujet. 

 

Vison d'Europe (Mustela lutreola) à la Réserve de Calviac © Nathan Gil

 

 

Des programmes de conservation en place

 

3 plans d’actions nationaux ont été mis en place pour sauvegarder le vison européen. En 2017, le programme européen LIFE VISON est créé. Coordonné et financé par la Ligue Protectrice des Oiseaux (LPO), le Conseil Départemental de Charentes-Maritime et le GREGE, le programme s’étend jusqu’à 2022. 75% du financement est pris en charge par l’Union Européenne. La LPO organise des levée de fonds à ce lien

Les principales actions sont la lutte contre l’expansion du vison d’Amérique, la protection de l’habitat et des populations du vison d’Europe. Enfin un programme ex-situ c’est à dire en captivité est créé. Géré par le parc animalier Zoodysée, plusieurs couples sont élevés avec la Réserve Zoologique de Calviac. Prochainement le Zoo d’Amiens compte présenter l’espèce. Si pendant longtemps l’élevage a été infructueux, les nouvelles portent à l’optimisme, 4 petits sont nés à Zoodysée en juillet 2019.

A l’avenir cette population captive va permettre de sécuriser l’espèce et d’alimenter les populations sauvages avec la réintroduction d’individus. En plus d’augmenter les effectifs, ces réintroductions assureront un brassage génétique et ainsi aideront à lutter contre la consanguinité. 

 

 

Références : 

INPN

Mamimal world

Ligue Protectrice des Oiseaux

ONCF 

 

 

Partager sur Facebook
Partager Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Le vison d'Europe au bord de l'extinction

January 2, 2020

1/6
Please reload

Posts Récents