top of page
  • Photo du rédacteurThibaut Pilatte

10 animaux au physique étonnant


Rhinopithèque de Roxellane (Rhinopitheque roxellana)

Rhinopithèque de Roxellane (Rhinopitheque roxellana) ©Jack Hynes


Le rhinopithèque de Roxellane (Rhinopitheque roxellana) est un primate endémique des forêts de montagne du centre de la Chine. Il vit entre 1400 et 2800 m d'altitude. Son visage teinté de bleu et ses poils allant du brun-clair au roux le rendent facilement reconnaissable. L'hiver, il vit en groupes réduits de 20 à 30 individus. L'été, il se rassemblent pour former des groupes allant jusqu'à 200 individus, voir des bandes de 600 individus !

L'espèce est malheureusement menacée d'extinction par la chasse illégale, la déforestation et le tourisme. Sa fourrure est utilisée en médecine traditionnelle.



Dragon bleu (Glaucus atlanticus)

Dragon bleu (Glaucus atlanticus) ©Sylke Rohrlach


Le dragon bleu (Glaucus atlanticus) est un mollusque gastéropode pélagique. C'est-à-dire qu'il vit au large des côtes. Son aire de répartition est vaste, il occupe principalement les eaux de mer tempérées et chaudes. Sa taille varie entre 3 à 6 cm. Comme tous les nudibranches il est hermaphrodite. Il se déplace en surface face ventrale vers le ciel grâce à des gaz flottants. C'est une espèce carnivore qui se nourrit de petits organismes appelé hydrozoaires. Il peut provoquer une piqûre douloureuse et sa manipulation est déconseillée.



Rhene flavicomans ©Saravanaraja Thyagarajan


Rhene flavicomans est une araignée sauteuse originaire d'Asie du Sud-Est. Son aire de répartition s'étend du Népal à l'Indonésie. Elle est également présente sur l'île de Taïwan. Les adultes s'observent entre mai et août. Il existe peu d'informations disponibles sur cette espèce. Comme toutes les araignées sauteuses, le dimorphisme sexuel est important. Le mâle arbore des rayures de couleurs jaune vive alors que la femelle, plus imposante est grise. Les araignées sauteuses chassent à vue d'où leur nom. Elles ne tissent pas de toile pour attraper ses proies bien qu’elles utilisent tout de même un fil de sécurité lorsqu'elles bondissent.



Crevette-mante paon (Odontodactylus scyllarus)

Crevette-mante paon (Odontodactylus scyllarus) ©Jean-Paul Cassez


La crevette-mante paon (Odontodactylus scyllarus) vit dans les eaux tropicales des océans Indo-Pacifique. Pouvant dépasser les 30 cm, elle possède une épaisse carapace aux multiples couleurs. Elle chasse ses proies à l'aide de ses pattes avant avec une force et une rapidité époustouflante, 100 km/h ! La puissance de la frappe est telle qu'elle peut casser la vitre d'un aquarium ou blesser un plongeur.



Baliste picasso (Rhinecanthus aculeatus)

Baliste picasso (Rhinecanthus aculeatus) ©François Libert


Le baliste picasso (Rhinecanthus aculeatus) vit dans les eaux tropicales de la zone Indo-Pacifique. Ses couleurs étonnantes rappellent les coups de pinceaux du célèbre peintre espagnol. Il occupe les zones sableuses et la présence de coraux est primordial. Il se nourrit principalement d'algues, de crustacés ou d'oursins. C'est un poisson territorial et vit en couple. Il a la drôle particularité de pouvoir dormir sur le côté.



Fou à pieds bleus (Sula nebouxii)

Fou à pieds bleus (Sula nebouxii) ©David Torres


Le fou à pieds bleus (Sula nebouxii) porte bien son nom. Son plumage est brun au niveau des ailes et du dos, son ventre est blanc. Il vit sur les îles de l'Océan Pacifique. La moitié de la population vit sur l'île des Galapagos. Les fous se nourrissent de poissons. Pour pêcher, ils plongent en piqué. Son cousin, le fou de bassan (Morus bassanus) peut atteindre les 100km/h avant d'entrer dans l'eau ! Le fou à pieds bleus n'est pas menacé pour le moment mais la surpêche et le phénomène El Nino avec le réchauffement des eaux impactent les populations.



Punaise picasso (Sphaerocoris annulus)

Punaise picasso (Sphaerocoris annulus) ©Bart Wursten


La punaise picasso (Sphaerocoris annulus) est originaire d'Afrique tropicale et subtropicale. Comme le baliste picasso, ses teintes rappellent les coups de pinceaux du peintre. Ses motifs et couleurs sont un avertissement et permettent de dissuader les prédateurs. Elle est également capable d'émettre une odeur nauséabonde pour les repousser. Elle mesure en moyenne 8 mm.



Quetzal resplendissant (Pharomachrus mocinno)

Quetzal resplendissant (Pharomachrus mocinno) ©Don Marsille


Le quetzal resplendissant (Pharomachrus mocinno) est un oiseau originaire d'Amérique Central. Le mâle arbore de longues rectrices vertes au contraire de la femelle qui est également plus terne et plus sombre. Le quetzal est souvent associé à la culture aztèque et maya. Ces peuples vénéraient Quetzalcoatl, un serpent avec des plumes de quetzal.

L'aire de répartition de Pharomachrus mocinno s'étend du sud du Mexique au Nord du Panama. Il vit dans les hauteurs entre 900 et 3200 m d'altitude. L'espèce est classée "quasi-menacée" notamment à cause de la déforestation. Heureusement, il est très présent au Costa Rica suite aux mesures de protection de l'environnement mises en place par le pays.



Chauve-souris blanche d'Honduras (Ectophylla alba)

Chauve-souris blanche d'Honduras (Ectophylla alba) ©Charlie Jackson


La chauve-souris blanche d'Honduras (Ectophylla alba) est reconnaissable par ses oreilles, son nez et ses ailes jaunes qui contrastent avec son pelage blanc. Comme son nom l'indique elle vit en Honduras mais également au Nicaragua, au Costa Rica et au Panama. Elle vit en petites colonies de 2 à 15 individus. Cette chauve-souris est capable de se fabriquer des "tentes" à l'aide de feuilles pour se réfugier et se protéger de la pluie.



Nephrurus levis ©

Nephrurus levis ©Alexandre Roux


Nephrurus levis est un petit gecko endémique des régions arides d'Australie. Le mâle mesure en moyenne 12 cm et 14 pour la femelle. L'espèce est principalement nocturne avec une phase d'activité en fin de journée. Son côté "mignon" fait qu'il est très prisé comme NAC.



Références :

Aquaportail

Doris

Inaturalist

Fishipedia

UICN

Reptilus project

Batcon


Comments


bottom of page