• Thibaut Pilatte

A la découverte de la mignonne et méconnue gerboise à queue épaisse



La gerboise à queue épaisse (Salpingotus crassicauda) © Klaus Rudloff



La gerboise à queue épaisse (Salpingotus crassicauda) est découverte en 1924 par le scientifique russe Alexander Vinogradov. Sa particularité est que sa queue (93 à 123 mn) mesure plus du double que son corps (41 à 47 mn). Elle possède une touffe de poils au niveau des orteils pour adhérer au sable. Sa longue queue épaisse lui sert de réserve de graisse. On sait très peu de choses sur cette espèce. Elle est plutôt solitaire et nocturne. Elle peut avoir 2 portées par an de 2 à 5 petits.


Aire de répartition de la gerboise à queue épaisse © UICN



L’aire de répartition de la gerboise à queue épaisse est gigantesque, 2 000 000km2. Elle inclut le Kazakhstan, la Chine et la Mongolie. Salpingotus crassicauda vit dans les déserts et dans les steppes. Elle trouve refuge dans la végétation basse comme la salicorne.

Il existe 2 sous-espèces, S. c. crassicauda se reproduit au Nord-ouest de la Chine et au Sud-ouest de la Mongolie quand S. c. gobicus vit au Sud et Sud-est de la Mongolie ainsi qu'au Nord de la Chine.

C’est une espèce considérée comme rare bien qu’elle ne soit pas listée comme menacée. Toutefois, elle est impactée par l’assèchement des sources d'eau, la sécheresse et l’augmentation du pâturage.




Références :

UICN

Animal Diversity

Illustrated Checklist of the Mammals of the World - Lynx edicions