top of page
  • Photo du rédacteurThibaut Pilatte

Ces espèces ayant disparu de France

grand pingouin (Pinguinus impennis)

©John Gould



Le grand pingouin (3 000 ans avant notre ère)


A ne pas confondre avec le manchot qui vit en hémisphère-sud. Le grand pingouin (Pinguinus impennis) vivait autrefois sur les côtes de l’Europe et d’Amérique du Nord. Cet oiseau était incapable de voler. Il pouvait mesurer 80 cm de haut pour 8 kg. Sa présence en France reste floue mais des ossements qui remontent à 5 000 ans ont été retrouvés sur les côtes bretonnes. L’espèce s'est sûrement éteinte à cette période dans l’Hexagone. Le grand pingouin disparaît totalement en 1844 en Islande, victime de la chasse et du prélèvement de ses oeufs. 


lynx pardelle (Lynx pardinus)

©AR Escuela Superior de Medio Ambiente



Lynx pardelle (20ème siècle)


Le lynx pardelle (Lynx pardinus) est plus petit que le lynx boréal (Lynx lynx). L'espèce vit aujourd’hui dans la péninsule au Portugal et en Espagne. En France, il disparaît au milieu du XXème siècle, victime de la chasse et de la raréfaction de ses proies. Il a récemment frôlé l’extinction. Au début des années 2000, il n’en restait que 94 ! Le lynx avait disparu du Portugal. Aujourd’hui, grâce à des efforts de conservations et notamment de réintroduction, la population est en hausse. Le lynx pardelle est de retour au Portugal et le cap des 1 000 individus a été dépassé en 2021 !


ibis chauve (Geronticus eremita)

©Sandor Somkuti



Ibis chauve (16ème siècle) 


L’ibis chauve (Geronticus eremita) était commun en Europe, au Moyen-Orient ainsi qu’en Afrique du Nord. Il a disparu en Europe il y a 300 ans. Aujourd’hui, l’espèce est encore très menacée. Elle est classée “en danger” par l’UICN. La chasse, le surpâturage, l’introduction de prédateur ou encore la transformation de son habitat sont les principales menaces. Des réintroductions ont eu lieu en Andalousie en Espagne. Malgré ces mesures, son statut est encore fragile. 


pélican frisé (Pelecanus crispus)

©Thibaut Pilatte



Pélican frisé (début de l'ère chrétienne)


Le pélican frisé (Pelecanus crispus) est le plus imposant des espèces de pélicans. Sa poche devient orange vif pendant la période de reproduction. Autrefois, c’était une espèce autochtone de notre pays. Elle se serait éteinte au début de l’ère chrétienne sans savoir précisément les raisons. Aujourd'hui, on trouve le pélican frisé surtout en Asie mais quelques individus perdus peuvent parfois être observés en France. 


bison d’Europe (Bos bonasus) 

©Natalia Melnikova



Bison d’Europe (14ème siècle)


Moins médiatisé que son cousin américain, le bison d’Europe (Bos bonasus) est le plus gros herbivore de notre continent et pèse en moyenne 800 kg. Il s’éteint en France au 14ème siècle, victime de la chasse. L’espèce est exterminée après la Première Guerre mondiale et disparaît en 1927. Il ne reste alors que 54 individus en captivité. D’importants programmes d’élevages et de réhabilitations se développent. L’espèce est réintroduite en France en semi-liberté en 2005. En 2020 quasiment 7 000 individus sauvages sont recensés dans le Monde. 


auroch (Bos primigenius)

©Walter Frisch



Auroch (12ème siècle)


L’auroch (Bos primigenius) était un bovidé imposant. Le taureau pouvait atteindre 2,2 m au garrot. Il était très représenté dans les peintures préhistoriques. L’espèce disparaît de France au 12ème siècle et totalement en 1627. La chasse et la concurrence avec les bovins domestiques sont les principales raisons. En 1930, un travail génétique est réalisé pour obtenir des bovins domestiques avec le physique de l’auroch. Cette race est aujourd’hui appelée “auroch de Hecks” ou “auroch reconstitué” mais reste une race artificiellement créée par l’Homme et non une espèce à part entière. 


Elan d’Eurasie (Alces alces)

©Thomas Haeusler



Elan (premier millénaire de notre ère)


L’Elan d’Eurasie (Alces alces) est facilement reconnaissable par sa carrure imposante. Le mâle possède des bois qui peuvent atteindre 2 m pour 30 kg ! C’est également un excellent nageur et coureur. La présence du cervidé sur le territoire de l’Hexagone est encore floue mais l’espèce est considérée comme historiquement autochtone. Elle aurait pu s’éteindre au cours du premier millénaire de notre ère. 


traquet rieur (Oenanthe leucura)


Traquet rieur 


Le traquet rieur (Oenanthe leucura) est un petit passereau d’Afrique du Nord et de la péninsule ibérique. Jusqu’à la fin du 20 ème siècle, il était observé dans le Var ou encore dans les Pyrénées orientales. La fin du pastoralisme et la transformation de son habitat causent sa disparition en France en 1990. 



Références :

Ré-ensauvgeons la France, Gilbert COCHET Stéphane DURAND


Comentários


bottom of page