• Thibaut Pilatte

Histoire et origines des hippopotames, proches cousins des baleines


Hippopotame amphibie (Hippopotamus amphibius)

Hippopotame amphibie (Hippopotamus amphibius) ©Diego Delso



Un rapprochement récent


Jusqu’à la fin du XXème siècle, les scientifiques considéraient que les hippopotames avaient comme cousins directs les suidés (porcs, sangliers etc…) et tayassuidés (pécaris) .

En 1990, des études ADN vont révéler que les hippopotames auraient en fait un lien de parenté avec … les baleines ! Mais cette découverte n’est pas en adéquation avec les découvertes fossiles de l’époque, alors qui croire ?


Une demi-mâchoire et des dents d’Epirigenys lokonensis datant de 28 millions d’années sont découverts à Lokone au Kenya. Une équipe de chercheurs du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) les étudie et publie leurs avancées dans la revue scientifique Nature Communications en 2015. Epirigenys lokonensis serait un intermédiaire entre la famille disparue des anthracothères et des hippopotames. Une partie du puzzle est élucidée. Il existe toutefois un énorme trou temporel pour trouver l'ancêtre commun des cétacés (baleines, dauphins etc…) et des hippopotames. Le plus vieux fossile d’hippopotame date de 20 millions d’années contre 53 millions d’années pour celui de la baleine.


Tableau phylogénétique permettant de comprendre les origines des hippopotames ©Fabrice Lihoreau/LPRP



Anthra quoi ?


Les anthracothères ont vécu de l'Oligocène à la fin du Pliocène et forment la famille des anthracotheriidae. Elle est composée de nombreux genres et espèces. Partis d’Asie, ils ont colonisé l’Europe, l’Afrique et l’Amérique du Nord. Les scientifiques pensent qu’ils avaient une apparence de cochon. Ils étaient plus maigres et avaient une tête plus fine que l’hippopotame. Une espèce d’anthracothère, découverte en Egypte, est baptisée Jaggermeryx naida pour ses lèvres de taille importante, comme un certain … Mike Jagger. Il appréciera.


Anthracotherium magnum

L’Anthracotherium magnum a vécu durant l’Oligocène en Europe ©Dmitry Bogdanov



Et les hippopotames ?


Les hippopotames ont divergé des anthracothères, il y a environ 20 millions d’années. Grands colonisateurs, ils vont même atteindre la Géorgie et le Nord de l’Angleterre. Les derniers hippopotames d’Europe s’éteindront en Méditerranée, il y a quelques milliers d’années.

En Asie, des fossiles d’hippopotames ont été retrouvés à Abou Dahbi, en Israël, au Pakistan, en Inde, en Indonésie et en Chine.

En Afrique, les hippopotames sont largement répandus sur tout le continent, et même sur l'île de Madagascar. Aujourd’hui, 2 espèces seulement subsistent : l’hippopotame amphibie (Hippopotamus amphibius) et l’hippopotame nain (Choeropsis liberiensis). Elles sont aujourd’hui menacées d’extinction et classées respectivement “vulnérable “ et “en danger” par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).



Une colonisation sud-américaine


Pablo Escobar, le baron de la drogue colombien, avait importé 4 hippopotames dans son ranch, 1 mâle et 3 femelles. Après sa mort en 1993, les autorités ont décidé d’abandonner le groupe. Avec le temps, le groupe s’est agrandi et s’est échappé. Sans prédateur naturel, le nombre d’individus a rapidement explosé pour atteindre 80 hippopotames aujourd’hui. Complètement consanguin, le troupeau cause d’énormes dégâts écologiques en modifiant la composition de l’eau avec ses urines et excréments. Le gouvernement colombien qui avait préféré laisser les bêtes à leur triste sort devant des charges élevées, va devoir investir désormais bien plus pour régler le problème. Fin 2021, 60 hippopotames devaient être stérilisés. Une étude réalisée par des chercheurs colombiens et mexicains affirme que sans intervention, le troupeau atteindra 1 500 hippopotames en 2034 !

Une histoire qui représente bien la capacité de colonisation de l’hippopotame bien que l’importation soit d’origine humaine.



Références :

Jr, Walter & Coombs, Margery. (1977). The origin of anthracotheres. Neues Jahrbuch fur Geologie und Palaontologie Monatshefte. 1977. 584-599.

Miller, Ellen & Gunnell, Gregg & Abdel Gawad, Mohamed & Hamdan, Mohamed & El-Barkooky, Ahmed & Clementz, Mark & Hassan, Safiya. (2014). Anthracotheres from Wadi Moghra, Early Miocene, Egypt. Journal of Paleontology. 88. 967-981. 10.1017/S0022336000057607.

Huffingtonpost

Baleines en direct

Ouest France

Techno Science