• Thibaut Pilatte

L’association Akatia, au sauvetage des chimpanzés en Côte d’Ivoire.


L’association Akatia est un refuge en Côte d’Ivoire venant en aide aux chimpanzés (Pan troglodytes). De nombreux individus confisqués par les autorités y vivent paisiblement. Certains arrivent très jeunes, il faut alors les éduquer. Laura, jeune éthologue, joue depuis plusieurs mois le rôle de mère de substitution pour ces jeunes primates, elle nous raconte son quotidien.


Laura au milieu des chimpanzés © Akatia


L’histoire des chimpanzés


Ces chimpanzés sont braconnés pour 2 raisons : la viande de brousse et le trafic illégal d’animaux de compagnie. En général, les braconniers tuent les adultes pour leur viande et vendent les bébés. Par la suite ces jeunes chimpanzés bien que mignons sont une bombe à retardements pour leurs “propriétaires” puisqu’un chimpanzé adulte peut être très dangereux.



Leurs conditions de vie


A Akatia, les jeunes chimpanzés sont suivis. Laura nous explique que les soigneurs ne sont pas là uniquement pour nourrir. Le nourrissage est d’abord un moyen de mettre en place une certaine hiérarchie, les soigneurs doivent se faire respecter en contrôlant l'accès à la nourriture surtout pour les plus jeunes. Bien qu’il soit parfois difficile de parfaitement interpréter les communications des chimpanzés, les “parents de substitution” comme Laura jouent un rôle d’éducateur. Ils rassurent, apprennent la hiérarchie aux jeunes et les encouragent également à interagir avec leur environnement, à chercher des insectes sous des écorces etc… On sait depuis peu que le chimpanzé est l’un des rares animaux à savoir utiliser des outils. Le nourrissage est le plus naturel possible et étalé. Pour les protéines, des œufs leur sont distribués.


Le chimpanzé est une espèce très sociale © Akatia



Le projet d’Akatia


A terme, le projet est de sanctuariser une grande zone et de pouvoir accueillir des chimpanzés dans une zone protégée en semi-liberté. Le nourrissage sera le seul contact avec l’Homme. La demande de sanctuarisation est en cours. En attendant, l'association utilise un terrain privé.



Les autres missions d’Akatia


Akatia est seulement fondé en 2017 par Sarah Crawford et Estelle Raballand. En plus du refuge, l’association porte une grande importance à la sensibilisation. Des membres de l’équipe font le tour des écoles afin d’éduquer les jeunes générations. Les relations avec les populations locales semblent bien fonctionner et le projet est soutenu par le chef du village. Le but étant également de former des soigneurs “locaux”.



Comment aider Akatia ?


Bien sûr, un don financier est le moyen le plus facile pour soutenir le projet. Toutefois, pour les plus motivés et téméraires, vous pouvez également venir travailler au refuge en tant que bénévole.



Pour en savoir plus, le site d'Akatia : https://www.akatia.org/


Merci à Laura pour avoir répondu à nos questions.