top of page
  • Photo du rédacteurThibaut Pilatte

Le cerf huppé, menacé mais toujours chassé


Cerf huppé (Elaphodus cephalophus)

Cerf huppé (Elaphodus cephalophus) ©Yiqian Wu



Aire de répartition


Le cerf huppé (Elaphodus cephalophus) est un cervidé originaire de la Chine. En Birmanie, de nombreuses recherches ont été effectuées pour détecter l’espèce sans succès. Il occupe les forêts denses de montagne, entre 300 et 4750 m d’altitude. 

Il existe 3 sous-espèces. 

Elaphodus cephalophus cephalophus dans l’Ouest de la Chine

Elaphodus cephalophus michianus dans l’Est de la Chine

Elaphodus cephalophus ichangensis dans le centre de la Chine


Aire de répartition du cerf huppé

Aire de répartition du cerf huppé ©UICN



Description et évolution


Le cerf huppé possède une huppe au sommet du crâne d’où son nom. Son pelage est brun - gris foncé. Ses canines sont allongées. Ses bois sont très petits, entre 2,5 et 3,5 cm. Il mesure 100 à 120 cm de long pour 50 à 70 cm au garrot et pèse entre 17 et 50 kg. Contrairement à la plupart des cervidés, le dimorphisme sexuel n’est pas très marqué. Les canines sont plus longues chez le mâle. Il perd ses bois de façon irrégulière. Physiquement, il ressemble aux muntjacs, de petits cervidés asiatiques avec lesquels il a divergé il y a 3,4 à 4,8 millions d’années. La sous-espèce fossile Elaphodus cephalophus megalodon était de taille plus importante et démontre que l’espèce a vu sa taille réduire au fur et à mesure de l’évolution.



Comportement 


Le cerf huppé est solitaire et crépusculaire. La période de rut s’étend de septembre à octobre. Les naissances ont lieu entre mars et décembre avec un pic entre avril et juillet. La femelle met au monde 1 petit (très rarement 2). A l’image du chevreuil en France, le faon se cache de longues heures dans les hautes herbes pour se protéger des prédateurs. Les prédateurs pour le cerf sont notamment les tigres, les panthères, les dholes, les loups ou encore l’ours à collier. Mais les données sur leur écologie sont encore très faibles. On sait malgré tout que le cerf huppé se nourrit d’herbe, de fruits et de bambous. 


Cerf huppé (Elaphodus cephalophus)

Cerf huppé (Elaphodus cephalophus) ©Phil Benstead



Menaces


Le cerf huppé est régulièrement chassé pour sa viande. Le niveau de prélèvement est très élevé. Entre la fin des années 1970 et le début des années 1980, environ 100 000 cerfs étaient abattus chaque année. L’espèce est aujourd’hui classée “quasi-menacée”. Toutefois, il se rapproche dangereusement du statut “vulnérable”. Ses populations ont quasiment baissé de 30% sur les 3 dernières générations (21 ans). En 1998, Sheng estime le nombre d’individus en Chine entre 300 000 et 500 000. 



Conservation


Malgré ce statut, le cerf huppé n’est toujours pas protégée en Chine. Il n’existe donc pas réellement de mesure de conservation pour cette espèce dans son milieu naturel. En captivité, ex-situ, il existe plusieurs programmes d'élevages. En Europe, l’EAZA a développé un EEP pour la sous-espèce michianus. En Amérique du Nord, c’est la sous-espèce cephalophus qui est élevée. En Chine, il n’y a pas de distinction des sous-espèces au niveau de l'élevage et il y a donc une hybridation. Cela complique fortement l’import d’individus et restreint les capacités d'élevage. 



Références :



Commentaires


bottom of page