top of page
  • Photo du rédacteurThibaut Pilatte

Le spatulaire, un poisson au look préhistorique


Spatulaire (Polyodon spathula)

Spatulaire (Polyodon spathula) ©Joachim S. Müller



Dernier survivant de sa famille


Le spatulaire ou poisson-spatule (Polyodon spathula) fait partie de la famille des polyodontidae qui appartient à l'ordre des acipenseriformes (poissons sans écailles) avec les esturgeons. C’est le seul survivant de cette famille, l’autre espèce, le spatulaire chinois (Psephurus gladius) est considéré comme éteint depuis janvier 2020. Les polyondontidae sont des poissons avec de nombreuses dents. Leur apparition remonterait entre 300 et 400 millions d’années avant notre ère.



Un physique étonnant


Le spatulaire est facilement reconnaissable avec son rostre ou nez allongé. Sa large bouche lui permet de capter le zooplancton. Les adultes peuvent également se nourrir d’insectes et de daphnies, un petit crustacé aquatique.

En moyenne il mesure 0,5 à 1,2 m pour 0,9 à 9 kg mais il peut dépasser les 2 m et peser plus de 80 kg. C’est un poisson avec une longue durée de vie. Il n’existe pas de données avancées sur l’espérance de vie mais la maturité sexuelle est atteinte autour de 4 à 9 ans pour les mâles et 6 à 13 ans pour les femelles. Ces chiffres varient également en fonction de l’aire de répartition.


Spatulaire (Polyodon spathula)

Spatulaire (Polyodon spathula) ©USFWS Fish and Aquatic Conservation



Considéré comme menacé


Le spatulaire est endémique de l’Amérique du Nord. Il est considéré comme disparu au Canada. Toutefois des questions se posent sur sa présence naturelle au pays à la feuille d'érable. La tendance serait qu’elle était une espèce non indigène même si les preuves manquent.

Aux Etats-Unis, le statut du spatulaire est variable. Les populations des Etats du Montana, du Mississipi et de la Pennsylvanie sont considérées comme en baisse. L’espèce est maintenue par des renforcement de population. Entre 1988 et 2009, 1,5 millions de spatulaires sont relâchés dans les rivières du Missouri en Ohio.

Malgré ces actions l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) classe l’espèce comme “vulnérable”. Elle est menacée par la transformation des rivières, la pêche, la contamination et la pollution de l’eau. Elle est concurrencée par l’introduction d’espèces invasives comme les carpes exotiques.

Le spatulaire est inscrit comme prise pour la pêche sportive dans 7 états, et comme prise commerciale dans 14 états. Ses oeufs sont également prisés pour faire du caviar comme pour son cousin éloigné l’esturgeon. C’est pour ce caviar et sa chair qu’en 1994, 5 000 larves de spatulaires sont envoyées en Russie pour l’acipensériculture.



Références :

Comentários


bottom of page